Comment faire un terrarium avec un piléa ?

Le Pilea Peperomioides est une petite plante verte succulente qui produit de nombreuses tiges, chacune étant pourvue d’une feuille ronde. Son design original et très graphique l’a rendu très populaire, d’autant plus qu’il ne nécessite pas d’avoir la main verte puisque très peu d’entretien en terme de jardinerie.

 

Le Pilea en quelques mots

 

Le Pilea Peperomioides est apparu récemment dans les jardineries et chez les fleuristes. Il est originaire du Yunnan, une province au Sud-Ouest de la Chine; un de ses noms vernaculaires est d’ailleurs la “plante à monnaie chinoise” en raison de son origine et de la forme ronde de ses feuilles. Ses feuilles sont ombiliquées ; elles sont attachées à la tige par leur centre, et non par leur base, ce qui lui a valu l’autre nom de “nombril de Vénus”. Il a même la réputation de porter bonheur ! Il a été importé en Suède par un missionnaire en 1945. 

 

Une plante peu demandeuse en soin

 

L’avantage du Pilea est qu’il s’adapte très bien aux températures de nos intérieurs et qu’il ne nécessite pas beaucoup d’attention pour développer un beau feuillage. Il préférera les zones de mi-ombre en évitant les lumières trop directes. 

L’arrosage de la plante ne doit pas être trop fréquent ; ce n’est pas une plante issue d’un milieu humide. Vous pouvez attendre que la terre soit sèche avant de l’arroser sans excès ; le sol ne doit pas être détrempé. En effet, les racines du Pilea n’apprécient pas du tout l’eau stagnante.

 

Le Pilea en terrarium

 

Le Pilea n’a pas nécessairement besoin d’être installé dans un terrarium pour croître ; cependant, comme toute petite plante verte d’intérieur, il sera parfaitement mis en valeur dans un beau terrarium en verre, avec éventuellement d’autres plantes grasses ou carnivores, et de la mousse. Vous pouvez placer le végétal dans un terrarium fermé comme dans un terrarium ouvert. Il nécessitera cependant un peu plus d’arrosage dans un terrarium ouvert. A l’inverse dans un terrarium fermé, il vous faudra être vigilant à la condensation, le Pilea n’appréciant pas une humidité trop importante. Il ne faudra pas non plus négliger la couche de matériau drainant.

 

La conception de votre terrarium pour un Pilea

 

Commencez par recouvrir le fond de votre contenant d’une bonne couche de matériau drainant, comme du pouzzolane, des billes d’argile ou des graviers. Placez ensuite une couche épaisse de substrat bien humide ; dans le cas du Pilea, l’idéal sera du terreau universel mélangé avec un peu de terreau pour plante grasse. Vous pouvez isoler ces deux couches par un peu de textile de jardin pour éviter qu’elles ne se mélangent. Plantez ensuite votre Pilea, les autres plantes (fougères ou orchidées par exemple) et la mousse. 

Pour finaliser votre terrarium, laissez libre cours à votre créativité ! Des galets, des petits graviers blancs, des branches séchées de noisetier ou de saule tortueux… vous avez l’embarras du choix pour créer une composition harmonieuse. 

Dans le cas d’un terrarium fermé, laissez votre contenant ouvert une journée pour que la condensation s’évacue avant de poser le couvercle. Pour cette même raison, ouvrez à nouveau une fois par semaine. L’arrosage ne devrait pas être nécessaire plus de 3 ou 4 fois par an.

x

Faites votre terrarium sur mesure